EN BREF

WWFE - Bien souvent négligée, la stratégie de communication est pourtant la clé

 

Selon l’INSEE, seul 5% du budget total moyen d’une entreprise est investi dans la communication et le marketing.

 

Peu importe la taille de l’entreprise, elle fait face à des enjeux en lien direct avec son marché.
Bien souvent négligée, la stratégie de communication est pourtant la clé de voûte du succès entrepreneurial.

Au cœur d’un paysage numérique bondé, votre clientèle possède un accès à l’information – et à vos concurrents – dans sa poche, à chaque instant de la journée. Organiser sa communication est une option qui s’est muée en obligation ces dernières années. En être conscient est une première étape essentielle.

 

 

La question qui fâche. Quel budget pour quel résultat ?

Communiquer, ce n’est pas dépenser de l’argent pour avoir un beau site web. Communiquer, c’est tout sauf un poste superflu. Communiquer, c’est investir sur son image de marque et capitaliser sur ses valeurs. C’est être accompagné dans la mise en œuvre d’une stratégie dont le seul objectif est d’augmenter votre chiffre d’affaires.

En fonction de votre secteur d’activité et de votre typologie client, c’est entre 5% et 10% de votre CA qui devrait être investi dans la stratégie de communication. Bien entendu, pour les jeunes structures ou les entreprises plus posées mais qui débutent en communication, la bonne pratique est de prioriser un objectif et de mettre en place les bons outils pour l’atteindre.
Cela semble évident, mais on oublie trop souvent de parler des retours sur investissement concrets en communication.

 

 

Un budget adapté à votre activité et à votre maturité, organisé sur le long terme.

Adaptez votre investissement à votre activité. Si vous êtes sur un secteur concurrentiel et que votre cible client est constamment challengé, soyez conscient qu’il faut investir de manière plus conséquente.

Prenons l’exemple d’un secteur de niche. Un faible budget – calculé en pourcentage de CA – ne serait pas forcément une mauvaise décision stratégique car l’offre est plus réduite. Si votre offre s’adresse à un large public, vous devrez surement aller chercher le plafond précédemment évoqué des 10% de CA dédié à votre stratégie communicante pour tirer votre épingle du jeu et engranger de vrais bénéfices.

 

Réduire son budget en démarrage d’activité est une erreur classique et à éviter absolument. Si vous êtes peu connu, vous avez tout intérêt à engranger de la visibilité pour constituer une base de communication sur laquelle vous appuyer. N’oubliez pas qu’un budget de communication reste une variable d’ajustement. Partir fort quitte à prévoir de réduire la cadence une fois votre image de marque bien diffusée à votre marché est une stratégie plus pertinente que de vouloir commencer timidement. Pour exemple, certaines entreprises vont même jusqu’à investir entre 20 et 40% dans les mois qui suivent leur naissance !

Votre budget doit être ventilé sur l’année. Il est impossible de construire une stratégie de communication en se projetant seulement à quelques semaines, et ceux qui peuvent vous soutenir le contraire doivent être équipés d’une machine à miracle dont nous n’avons pas les plans. Le marketing et l’image de marque d’une entreprise se bâtit sur le long terme. Étape par étape, gravissez les marches, fidélisez votre clientèle, prospectez de nouvelles cibles, et asseyez votre offre. Tout vient à point à qui sait attendre.

 

Ne pas dépenser plus. Dépenser mieux, et contrôlez les retombées.

Ce qui fait le coût d’une campagne de communication, c’est en grande partie le temps dédiée à celle-ci par l’agence en charge de sa mise en œuvre opérationnelle.
Identifier en amont les leviers les plus intéressants de développement (site web, landing page, SEA, réseaux sociaux, campagne sur le terrain) est le meilleur moyen de baliser avec précision une fourchette de dépense et de mettre en face de chaque ligne des objectifs concrets à remplir. C’est sur cette trame que vous pourrez juger, en tant qu’annonceur, de la performance de votre action communicante.

N’ayez pas peur de contrôler le retour sur investissement lors des reporting trimestriels ou mensuels.
Nombre de clics, qualification des leads, retombées dans les médias (pour le RP), réussite d’un événement, augmentation de votre data base client, etc. Grâce aux outils digitaux disponibles, vous pouvez vérifier la pertinence de votre investissement et ajuster les lignes lors de l’amorce d’un nouvel exercice.

 

 

Synthèse. En communication, pas d’improvisation. On parle de stratégie car c’est le terme le plus juste pour définir la précision avec laquelle chaque action communicante doit être envisagée.

Cela représente un investissement financier et une patience d’acier, mais la communication est un levier de développement à forte valeur ajoutée qui, selon si elle est bien réalisée ou laissée à l’abandon, peut propulser une activité dans la stratosphère comme au plus profond des abysses de son marché.

 

Contact :  pro@wwfe.fr

WWFE Agence de Communication Phygitale

 

 

Directeur de la publication Good For Events - Wilfried WEGIEL - contact@goodforevents.com